Cette semaine en dictature socialiste

Les occasions de partir déprimer seul en ermite dans une ferme auto suffisante au fin fond du Larzac sont nombreuses. Celles de garder la pêche le sont moins. Ils restent néanmoins quelques bonnes nouvelles en ce bas monde. Cessons donc de nous demander si le verre est à moitié vide ou à moitié plein (de toute façon c’est simple, s’il était vide et que vous l’avez rempli à moitié, il est à moitié plein, s’il était plein et que vous en avez bu la moitié, il est à moitié vide auquel cas terminez le puis on verra pour le remplir si vous avez encore soif) cinq minutes pour regarder ce qu’il y a dedans. Car oui, il y a des bonnes nouvelles dans le verre et oui cette métaphore est au mieux acrobatique.

Par exemple, Nicolas Sarkozy est mis en examen. Quand on a appris ça à la rédac je vous raconte pas la grosse teuf dans le bureau. Lambegue a mis un petit chapeau en carton et a soufflé dans une langue de belle-même, L’Etagère a chanté Les Lacs du Connemara, Colin a dansé sur son bureau uniquement vêtu d’un boa en plumes et Barbara s’est coiffée. Rien que maintenant en écrivant ça, je galère parce que chaque fois que je pense « Nicolas Sarkozy est mis en examen » je fais une petite danse de la joie et j’aime autant vous dire que ça ne facilite pas la frappe de ce billet. Bon être mis en examen ne veut pas dire qu’on sera condamné et il est fort improbable que le procès ait lieu d’ici les présidentielles (et en tout cas certainement pas avant les primaires), mais ça fait quand même plaisir.

Encore plus rigolo, hier les cathos traditionalistes chialaient leurs mères.

Mais pourquoi ce brave garçon (qui est le rédac chef de l’Observatoire de la Christianophobie, tout un programme) se sent-il humilié et offensé dans son bain ? Pour tout savoir, remontons en Novembre 2012 : ce sont les débuts des débats sur le mariage pour tous, et du coup les débuts des manifestations contre. Les Femen débarquent à la manif contre (et pas à la contre manif, tâchez de suivre) déguisées en bonnes soeurs avec des slogans aussi provocateurs que « In gay we trust », « Occupe toi de ton cul » et « Fuck Church ». Du coup les cathos, ça les a vexés, les pauvres petits chatons malades, et paf ils ont fait un procès. Procès qu’ils ont perdu donc, d’où l’humiliation et l’offense. Et là vous avez sans doute deux questions : 1. Pourquoi dans son bain ? et 2. Ils sont pas un peu gonflés les mecs ? Pour la 1. je vous avoue que je n’ai malheureusement aucune réponse et pour la 2. … Ben oui, c’est bien pour ça que c’est drôle. Les mecs vont manifester contre le mariage pour tous parce que deux hommes ou deux femmes qui se marient, c’est une abomination (coucou Christine !) et une insulte à la famille, quelqu’un vient leur dire de se foutre leur homophobie au cul et ils chialent qu’on les a insulté. C’est comme ce môme super chiant à l’école, qui vous foutait des coups de pieds pendant une demi heure et quand vous en aviez marre et que vous finissiez par lui foutre un coup de coude allait chialer dans les jupes de la maîtresse en bavant copieusement et avec des torrents de morve qui lui sortaient du nez. Bref, le juge leur a dit de péter un coup et de se détendre (je schématise à peine) et c’est très drôle.

Rajoutez à ça une petite perquisition au siège du FN et vous admettrez que le verre n’est pas si vide. Alors ressers-toi, ami lecteur, et fais donc tourner la bouteille.