10 bonnes raisons d’appeler à la candidature de Nicolas Sarkozy (non)

Apparemment des gens aiment à se réunir pour débattre des raisons les plus ridicules pour voter Nicolas Sarkozy. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Quels sont leurs réseaux ? On n’en sait trop rien mais faut-il que leur vie soit triste pour n’avoir rien de plus bandant à faire de leurs journées au coeur de l’été. Cela dit très de moqueries (ce n’est pas le genre de la maison voyons) il faut bien admettre qu’ils soulèvent quelques points intéressants.

1. Il a une autorité mondiale

C’est vrai qu’il va au Qatar et qu’il en profite même pour les alléger de quelques valises de billets au passage. On ne peut pas lui enlever ça.

2. Son bilan de Président de la République est positif

C’est vrai aussi. Il a supprimé 6093 postes de policiers et comme « tout le monde déteste la police », c’est toujours ça de pris.

3. Il n’a pas menti aux Français.

Et le financement de sa campagne est très clair, on ne voit pas de quoi vous voulez parler.

sardafi34. Il a sauvé notre famille politique

Qui sera soudée et unie une fois qu’on aura viré ce traitre de Juppé, cette baltringue de NKM et que Bygmalion viendra organiser le pot de départ de Copé.

5. C’est un réformateur lucide

Voir point 2.

6. Le travail a toujours été au coeur de son action

C’est pour ça qu’il transformera tous nos loisirs, nos temps de repos, nos moments avec nos familles et nos enfants en temps dévolu exclusivement au travail en abrogeant les 35 heures, puis les 39 puis …

7. Il s’engage sur un contre-choc fiscal

Pour les riches. #StopISF

8. Il modernisera nos institutions

En proposant de nombreux referendum et si les résultats ne lui plaisent pas, il les fourrera dans un coussin pour s’assoir dessus comme il a fait avec celui de 2005.

9. Il redonnera de la liberté à nos territoires

Pour que ces petites salopes socialistes de bretons puissent enfin faire sécession.

10. Nicolas Sarkozy est un homme exceptionnel

Il marche sur l’eau quand il descend du yacht de Bolloré, change la San Pelegrino en Château-Laffitte 1998, guérit les maux de ventre par imposition des mains, soigne l’impuissance, éloigne le mauvais oeil et fait revenir l’être aimé. Amen.

Et si vous n’êtes pas convaincus, Nicolas Sarkozy s’engage personnellement à venir vous faire un massage des pieds.

La journée de la gentillesse Républicaine

Et par Républicaine, je veux bien sûr dire ex-UMPiste. Vous pourrez arguer que la gentillesse commencerait pas ne pas faire de hold-up sémantique sur des valeurs communes à tous les Français et à tous les partis politiques1 pour se refaire une virginité quand on 47 affaires au cul (au dernier recensement, mais ça va tellement vite …) mais soyons gentils nous même et ne nous arrêtons pas à ce genre de détails2. Mais bref, que font donc nos amis pour être gentils aujourd’hui ?

Autant vous le dire tout net : Sarkozy n’a RIEN fait. Copé essaye depuis ce matin de lui expliquer que la gentillesse c’est faire quelque chose qui ne serve pas ses intérêts, Nico est complètement aux fraises. Fillon a décidé pour sa part d’être gentil avec Copé, il lui apporte un verre d’eau toutes les deux heures et un morceau de cuir pour mordre dedans, ça passe les nerfs.

Juppé, de son côté, a payé une tournée à ses jeunes. Oui il y a des jeunes avec Juppé, non ce n’est pas un gag. Ne me regardez pas comme ça, je comprends pas plus que vous. Peut-être que ce sont les Benjamin Button de l’engagement politique et que dans trente ans ils seront à fond derrière la petite Giulia Sarkozy qui se lancera sur les traces de son papa. Signalons quand même qu’Alain Juppé est à zéro tant sur l’altruisme (encore que les jeunes sont déjà à fond et leur payer un coup ne lui fera pas gagner d’électeurs alors mettons) que sur l’originalité.

Gérald Darmanin pour sa part a invité douze journalistes à manger, ce qui aurait pu être gentil s’il ne s’était pas s’agit de journalistes femmes et de dîners en tête à tête. Ça s’appelle du harcèlement ça Gérald et ce n’est ni gentil ni séduisant en revanche c’est macho et couillon et admettons le, du coup, ça te va bien mais il faut absolument que tu perdes cette détestable habitude. Le conseil, c’est gratuit, c’est la journée de la gentillesse après tout. Je ne te fais pas la bise, j’aurais peur que tu l’interprètes mal et que la situation dégénère.

Mais cessons de dévier et tâchons de trouver un Républicain (mon cul) qui a réussi sa journée de la gentillesse. Tiens nous ne sommes pas allés voir NKM. Comment s’est passé sa journée ?

6809243ENCORE ? Mais c’est pas possible … J’espère qu’elle a payé son paquet au moins mais vu qu’elle ne fume pas (regardez comment elle tient cette clope, j’ai vu des gamins plus convaincants avec des cigarettes en chocolat) c’est même pas garanti …

Non c’est triste à dire mais il semblerait que la seule qui ait réussi sa journée ce soit Valérie Pécresse qui a marché à l’encontre de toutes ses convictions pour participer à une gay pride3.

  1. A une ou deux exceptions près, suivez mon regard.
  2. Et ne faisons pas de vannes sur les négationnistes que je ne nommerai pas mais suivez mon regard, oui, oui toujours dans la même direction.
  3. Voir photo tout là-haut, mais non, pas sur la colline, revenez bande d’andouilles !

Halloween dans le camp d’en face

Nous vous racontions hier comment le gouvernement prépare Halloween. Intéressons-nous aujourd’hui au camp d’en face, plus connu sous le nom de Les Républicains ou de ex-UMP pour ceux qui pensent que républicain et financement de campagne par la Libye ce n’est pas compatible (et Dieu-qui-n’existe-pas sait qu’ils sont nombreux). Et laissez-moi vous dire qu’ils ne font pas les choses à moitié !

Hier matin, Nicolas Sarkozy s’est fâché tout rouge en arrivant au siège des Républicains (mon cul) : il a trouvé un costume d’Iznogoud dans son casier alors que c’est lui le chef, si quelqu’un mérite le costume d’Iznogoud dans cette histoire, c’est bien ce vieux caribou d’Alain Juppé qui fait rien qu’à essayer de lui piquer sa place à la primaire. Du coup, de rage, il a bourré le costume dans le casier de Juju qui l’a découvert en rentrant d’un meeting avec ses jeunes1. Il a été un rien confus, surtout quand après essayage, il s’est avéré que le costume lui arrivait péniblement à mi-mollet. Il a alors remis ce costume dans le casier de son chef de parti avec une petite note : « Nico, j’ai trouvé ça dans mes affaires mais c’est beaucoup trop petit, je pense qu’un stagiaire a intervertit deux paquets. Bises. A. » Là Sarko a pété les plombs, piqué une colère, fait pipi par terre et s’est roulé dedans. Puis il a commencé à enquêter, tel le juge Gentil. Ce matin, il n’a toujours pas trouvé le coupable, mais c’est un costume de Sherlock Holmes qui était dans son casier2.

Pendant que Naboléon s’excite, ses collègues, globalement indifférents (quand quelqu’un gueule en permanence, au bout d’un moment, on ne fait plus gaffe) préparent la fête à leur manière. NKM mange des Carambars avec des SDF, puis elle rentre au QG par la ligne 13 aux heures de pointes où elle vit des moments de grâce en distribuant des bonbons qu’elle se fait renvoyer dans la tronche plus souvent qu’elle ne veut bien l’admettre. De son côté Rachida Dati a prévu un tailleur de chez H&M pour se déguiser en prolo et Valérie Pécresse arbore un beau pull rose et bleu de la Manif Pour Tous … Ah pardon, on me signale dans l’oreillette qu’il s’agit de ses habits de tous les jours, au temps pour moi3.

Nadine Morano, bien qu’exclue du parti, n’est pas en reste. Elle a prévu d’aller sonner à la porte du siège avec son amie Solange4 costumées « elle en moi et moi en elle ». L’histoire ne dit pas si Solange est d’accord ou si elle trouve que ça va bien maintenant les conneries et l’instrumentalisation fous-moi la paix deux minutes Nadine, merde. Vivement samedi.

  1. Les fameux « Jeunes avec Juppé », cette partie là n’est pas une blague, ces gens existent.
  2. Soit dit en passant, c’est ridicule, Sherlock Holmes aurait résolu l’enquête dans la journée, visiblement, on ne lit pas beaucoup non plus chez Les Républicains (mon cul)
  3. #ValérieNonMerci
  4. Oui car figurez-vous que sa meilleure tchadienne donc plus noire qu’une arabe a un nom, ici aussi, on a été surpris de l’apprendre.

Guide survie pour remporter une élection Républicaine(TM)

En politique française, où quand bien même les mecs ont tendance à vivre (trop) vieux, les générations se succèdent avec les décennies, mais il semble que les pommes tendent à ne jamais tomber très loin de l’arbre. (Il parait que dans certains cas, extrêmes, les têtes successives d’un parti ont jusqu’au même nom de famille, c’est vous dire.)

Dans le cas qui nous intéresse cette semaine, celui des RépublicainsTM, on pourrait plutôt dire que la casserole ne tombe jamais très loin de la batterie de cuisine : les jeunes RépublicainsTM ont en effet déjà tous de leurs modèles plus vieux. Vous allez me dire quand ils prennent des initiatives le résultat manque un peu de tenue (de bon sens aussi : s’ils avaient fait chanter Carla Bruni, on se serait au moins épargné les paroles). Alors autant copier directement sur les grands, par exemple, en foirant totalement ton élection *interne* et RépublicaineTM  ! Si les RépuSeniors avaient fait dans le symbolisme de bon aloi en oubliant de compter les DOM-TOM (notez moi aussi des fois je pars du principe qu’il n’y a que des blancs à l’UMP), les RépuJuniors ont préféré merder l’application de leur *propre règlement intérieur* qu’ils ont écrit eux-mêmes quoi.

"L'âge ne compte pas plus que la taille j'vous f'rai dire"

« L’âge ne compte pas plus que la taille j’vous f’rai dire »

Alors certes  à ce niveau là, c’est de l’art et il n’est pas interdit d’applaudir la performance, mais reste que ça n’arrange pas les desiderata de réunion-familiale-tous-unis-putain-qu’est-ce-qu’on-s’aime-chez-LRTM bien compréhensibles à l’approche de Noel d’élections pas juste internes.

Aussi, dans un souci de républicanisme (le vrai, pas TM), en dépit d’une aversion toute personnelle pour les batteries de cuisine (c’est chiant à déménager), voici un petit guide pour améliorer ses performances en élection interne chez LRTM :

  • Être le seul candid… ah merde.

On reprend. J’allais commencer par « Être le seul candidat ! » parce qu’entre nous ça simplifie quand même beaucoup le truc (surtout quand tu connais les compétences comptables de l’UMP-LR) et que ça reste bien bien dans l’esprit du Parti (coucou Nico) sauf que Marine Brenier, actuelle – insistons sur le « actuelle » – présidente des Jeunes LR était déjà la seule candidate.  De la performance on vous dit. Allez, on s’adapte :

  • Être le seul candidat propre. Quand tous vos concurrents ont déjà leur avocat sur la touche 1 du speed dial, c’est pas un 2ème portable secret qui va faire peur aux électeurs.  Je vous entends déjà : « mais le casier des copains, ça dépend pas de moi ça, c’est pas gérable comme paramètre ».  Chut, chut. Tout va bien. Parce qu’avec un peu de bonne volonté, franchement, ça peut tout à fait dépendre de vous (cf chapitre « Fusibles » de votre manuel républicain). Puis vous allez vite vous rendre compte que chez LR, les potes font le boulot eux-mêmes de toute façon.

     

  • Opter pour le vote électronique. C’est écolo (une grande préoccupation républicaine) les machines font le compte pour vous et un développeur coûte moins cher qu’un procès expert comptable non ? En plus ça avait su-per-bien marché pour les parents !

     

  • Financer proprement la campagne. Genre avec les sous des adhérents. Franchement faire payer les mecs qui payent pour être adhérents chez toi pour financer ton élection à la tête du parti où ils adhérent (en payant) pour que tu décides après comment tu vas dépenser les sous qu’ils t’ont donné (pour être élu), tu peux pas faire plus interne.

     

  • Pour l’improbable cas où on aurait malgré tout à redire à vos méthodes de financement…. Perdre la documentation compromettante : putain qu’est-ce qu’elle consomme, cette déchiqueteuse !

    "Moi les comptes de campagne ça me reste sur l'estomac"

    « Moi les comptes de campagne ça me reste sur l’estomac »

     

  • Nouer de saines amitiés. Alors certes il y a un choix un faire entre amitié du genre à financer ta campagne, et amitié du genre à te servir de caution morale à ton procès, les deux s’avérant souvent mutuellement exclusif.  Ce pendant le pro LR, rôdé à l’exercice, peut avoir les deux, saura choisir le copain qui finance ta campagne, et dont les méthodes de gestion personnelle sont du genre à ne pas s’encombrer de procès en premier lieu.
    "Ben moi je dis qu'on peut avoir les 2 !"(En bonus c’est réversible :  si le pote lui-même devenait un peu encombrant, on peut aussi s’en débarrasser sans procès.)

  • Dernier conseil mais pas des moindres : rester digne !


    M’enfin ça c’est de base dans ton ADN de républicain.

« La réalité c’est ce qui continue d’exister quand on cesse d’y croire »

La semaine dernière, conscient que les Guignols ne seraient plus là pour le corriger à la rentrée (é.è), Nicolas Sarkozy a clôturé l’Université d’été des RépublicainsEnfinOns’ComprendTM par une de ces leçons de géopolitique dont il a le secret. Entendez par là qu’il a proposé, histoire d’éviter d’être de nouveau incommodé au ptit dej par une photo de petit syrien mort à la Une de son Figaro matinal, d’installer des « camps de rétention » des flux migratoire « à la périphérie de l’Europe ». en particulier en Serbie et en Bulgarie parce que de toute façon personne n’y va en vacances c’est hors de l’espace Schengen.

Il n’en fallait pas plus à tous ces susceptibles internautes Européens de l’Est pour conchier notre hyper-ex-président de manière plus ou moins constructive, certains imaginant des solutions alternatives (des terrains d’accueil en Corse, ou chez Carla) d’autres proposant des procédures médicales qui apparaîtraient bienveillantes si on doutait que Nicolas Sarkozy souffrait de la pathologie qu’elles sont censées soulagées (encore que), certains allant même jusqu’à sous-entendre que Sarko n’était PAS président de la Bulgarie ou de la Serbie et qu’il était un peu responsable du bordel ambiant rapport à ses anciens copains de tente chez les scouts Libyens.

Pff.

Ignorent-ils donc qu’en politique, l’important, c’est la vision ? Qu’ « écrire l’Histoire, c’est foutre le bordel dans la géographie », et que l’Histoire est toujours écrite par les actionnaires majorit… vainqueurs ? Je  suggère donc à nos co-européens de faire leurs devoirs et de se mettre à niveau, pour une interprétation future autrement plus pertinente des stratégies géopolitiques de M. Sarkozy.

Y’a pas de raison, si Canal plus a su le faire, ils y arriveront aussi.

(Cliquez pour une image à votre échelle plutôt qu'à la sienne)

(Cliquez pour une image à votre échelle plutôt qu’à la sienne)

#JeSuisMoiJe

Ils sont beaux, ils sont classes, ils sont distingués, ils aiment leur prochain, ils croient au vivre ensemble, ils sont irréprochables, ils sont dignes, ce sont … Les Républicains !

Attaquer sur le physique c’est tellement classe. Ça donnerait quoi si on faisait pareil ?

La conférence de @NicolasSarkozy va bientôt débuter. Pour commenter, utilisez les hashtags #Bismuth et #Talonette

Le discours de @nk_m va bientôt débuter. Pour débuter, utilisez les hashtags #ClopeAvecLesClodos et #MonCulSurLaCommode

Le discours de @nadine__morano va bientôt débuter. Pour commenter, utilisez les hashtags #Poissonnière et #SansCerveau

Le discours de @PatrickBalkany ba bientôt débuter. Pour commenter, utilisez les hashtags #VillaPamplemousse et #JePionceALAssemblée

Le discours de @CGueant va bientôt débuter. Pour commenter, utilisez les hashtags #CrouteACentMilleBalles et …

Non j’arrête, c’est trop minable.

A ce stade de bassesse et de médiocrité je vois quatre explications.

  1. Le CM des LR1 est complètement défoncé, et je ne sais pas ce qu’il prend, mais ce serait sympa de faire tourner, ça a l’air fun.
  2. Nadine Morano est aux commandes du compte Twitter.
  3. Le CM est un agent infiltré par la dictature socialiste dans le but de donner du parti une image d’une indignité telle que tous ses électeurs s’en détourneront.
  4. Jean Roucas a quitté le FN.

Malheureusement, je pense que la bonne explication est qu’ils sont juste cons. Ils tentent un putsch sur l’humour de la même manière qu’ils en ont tenté un sur le terme « républicain ». Mais, l’humour comme les valeurs républicaines supportent mal l’indécence et ont ça en commun qu’ils deviennent mauvais quand ils sont pratiqués sans bienveillance ou utilisés uniquement pour se faire mousser

Tout ça ne vole pas bien haut, mais après tout, à quoi on s’attendait venant d’un parti dont les comptes de campagne du président ont été invalidés au point de les contraindre à lancer un appel aux dons (à vot’ bon coeur m’sieurs, dames) ?

  1. Rappelons que Nicolas Sarkozy voulait un nom qui ne soit pas un sigle, parce que les sigles c’est so 2014, c’est pourquoi à partir de maintenant, Les Républicains seront désignés comme LR.

On l’a déjà dit qu’on était pas contents ?

Malgré tous nos efforts ces deux derniers jours, nous n’avons toujours pas reçu de proposition de rachat du groupe Bolloré. Nous continuons donc à raconter ce qu’on veut, quand on veut et sans aucune supervision, ce qui est soit le début des problèmes, soit le début de la gloire (encore que les deux ne sont pas mutuellement exclusifs). Enfin, ça c’est à supposer que ce soit le début de quelque chose. Mais bref, comme tous les lundis de l’été (vacances, mon cul), voici une petite chanson à chanter durant vos 8 heures de voyage en train ou en avion pour rendre fous vos compagnons d’infortune (nous nous dégageons de toute responsabilité si vous finissez par prendre une mandale). Sur l’air des Bobos de Renaud :

Allez Carlita, envoie la musique !

On les appelles « Républicains »
Ou « UMP » pour les boloss
Aux concerts de Barbelivien
On les retrouve dans la fosse

Ils forment un « nouveau » parti
Après le modem et les socialos
Pas loin du parti de Jean-Marie
J’vais vous en dresser le tableau

Sont pas mal menteurs, c’est normal
Mais leur passion c’est les casseroles
Qu’ils se trainent, c’est un scandale
Partout comme des branquignoles

Les Répu, les Répu…
Les Répu, les Répu…

Ils connaissent que les beaux quartiers
Jamais mis les pieds à Saint-Denis
A part une d’eux un peu tarée
Qui clope avec les sans abris

Ils ont des mômes très mal élevés
Qui tirent au pistolet à billes
Et se passionnent pour les vrais
Maintenant qu’ils ont un peu grandi

Ils balancent de temps en temps
Une connerie sur Bygmalion
Plus souvent sur les musulmans
Ou bien sur l’immigration

Les Répu, les Répu…
Les Répu, les Répu…

Ils lisent des livres imaginaires
Comme 1793
Ou encore Zadig et Voltaire
Vive la littérature française

C’est au Fouquet’s qu’ils vont manger
Ou au Ritz s’ils sont charrette
Passent leur vacances chez Boloré
Le camping c’est pour les tapettes

Ils ne regardent que TF1
Canal Plus c’est pour les bobos
France 2 pour les bons à rien
Et Arte pour les intellos

Les Répu, les Répu…
Les Répu, les Répu…

Ils écoutent pendant leurs meeting
De la musique bien daubée
Faudel et Carla Bruni
Ou un peu Johnny Hallyday

Ils aiment bien Christine Boutin
Et l’Eglise en général
Sont apparemment chrétiens
La laïcité c’est génial

Dans cette histoire le plus con
C’est que malgré toutes leurs affaires
Ils espèrent qu’un changement de nom
Les fera passer pour honnêtes.

Les Répu, les Répu…
Les Répu, les Répu…

Sarkozy et la fuite des cerveaux.

La troupe Les Républicains continue sa tournée. Ils étaient il y a quelques jours de passage à L’Isle-Adam et leur guide suprême a encore loupé une occasion de la fermer.  Je vous mets telle quelle sa blague sur les migrants qui s’échouent sur les côtes italiennes (enfin ça c’est pour ceux qui réussissent la traversée de la méditerranée sans se noyer).

Dans une maison, il y a une canalisation qui explose, elle se déverse dans la cuisine, le réparateur arrive et dit, j’ai une solution: on va garder la moitié pour la cuisine, mettre un quart dans le salon, l’autre quart dans la chambre des parents et si ça ne suffit pas il reste la chambre des enfants.

Et là je dis non. Si les vannes sont déjà écrites (et mal en plus) on fait comment nous après ? Hein ? Là comme détournement on est coincé entre une blague sur les fuites urinaires (et là on sera obligé de rappeler que Nicolas Sarkozy nous avait pourtant affirmer travailler régulièrement son périnée, mais nous ne sommes plus à un mensonge près) et une vanne sur la fuite des cerveaux à l’UMP 1 alors que tout le monde sait que Nadine Morano n’a jamais eu de cerveau à faire fuiter.

Pour la peine, je me mets en grève 2 et je vous laisse avec une petite pensée pour éclairer votre week-end.

Le premier qui répond "comme ma bite" a gagné le droit d'aller passer la serpillère dans la cuisine (et le salon, la chambre des parents et s'il lui reste du temps, il y a toujours la chambre des enfants.)

Le premier qui répond « comme ma bite » a gagné le droit d’aller passer la serpillère dans la cuisine (et le salon, la chambre des parents et si ça ne lui suffit pas comme punition, il y a toujours la chambre des enfants.)

 

  1. Les Républicains mon cul (non pas sur la commode, ça c’est NKM, suivez un peu sinon on va jamais s’en sortir.)
  2. En vrai, je bosse sur le programme de l’été, mais ça fait plus gauchiste de dire qu’on fait grève.

[PC #3] Un souvenir de leur jeunesse

Tout d’abord, je tiens à présenter mes plus plates excuses à Arnaud Desplechin. Je n’ai pas encore vu son nouveau film, mais je suis sur qu’il ne méritait pas d’être utilisé dans le mauvais jeu de mot de ce titre, et plus généralement pas dans le contexte qui va suivre1. Mais que voulez vous, je n’ai pas pu résister.

Les jeunesses politiques, pour ceux qui ne connaissent pas (non, sérieusement, il y en a ?) c’est un peu comme les JMJ, en remplaçant Jésus par un chef de parti. Dans l’idée, pourquoi pas : personnellement, entre un mendiant barbu qui se vante de créer de la Villageoise à volonté et un petit monsieur en costard qui s’excite comme s’il tenait absolument à faire une crise cardiaque, je ne vois pas de différence fondamentale de charisme. Et puis, les gens sont libres, surtout que quand on est jeune, on a toujours l’excuse de l’âge pour justifier ses errances (ça revient d’ailleurs avec le temps, pas vrai Jean-Marie ?).

Bon ceci dit, il y a aussi un moment ou il faut arrêter de se voiler la face : il y a des trucs, même en étant jeune, pour lesquels on devrait se rendre compte que ce n’est pas une bonne idée. Et la je tiens à exprimer quelque chose qui me laisse un peu dubitatif (et qui est peut être excessif concernant ce qui va suivre, puisque nous ne sommes quand même pas à ce point dans le bas du panier) : qu’on ait une idée qui paraisse bonne à la base mais dont le résultat soit désastreux, c’est tout à fait normal, c’est arrivé à tout le monde, même aux meilleurs2. Mais a un moment, est ce qu’on ne peut pas avoir l’humilité de se dire que, raté pour raté, autant ne pas le dévoiler au public, et éviter une situation plus humiliante qu’autre chose ?

Ben visiblement non, certains ne l’ont pas, cette humilité. Et pour cette troisième chronique du Partisan, voici donc un bref retour sur une chanson célèbre de jeunesses politiques : celle de l’UMP3 sortie en 2010. Le centre et la gauche ont aussi leurs perles à ce niveau, mais bon, que voulez vous, il fallait bien choisir. Et puis le centre, ce n’est même pas un vrai parti politique.

Donc, le clip des jeunesses UMP. Commençons par mettre les choses au clair : il ne s’agit pas d’une composition originale, ni au niveau des paroles ni au niveau du texte, mais d’un lipdub de Tous ceux qui veulent changer le monde, une chanson de Luc Plamondon4 et Christian Saint-Roch sortie en 1976. Sauf que

Phoenix Wright

En réalité, les jeunesses UMP ont préféré utiliser non pas la chanson originale, mais sa reprise modernisée par une Star Académie québécoise (non, ce n’est pas une blague). Donc, malgré le fait qu’ils aient demandé l’autorisation de Plamondon pour utiliser son œuvre, les jeunesses UMP se sont retrouvées avec un procès de la star ac5 sur le dos, pour avoir utilisé leur œuvre sans s’acquitter des droits. En voilà un projet qui part bien. Je ne sais d’ailleurs pas comment s’est conclue cette histoire, les journaux étant beaucoup plus motivés pour parler des problèmes que de leur résolution…

Enfin bref, donc, nous sommes face à un lipdub, une pratique qu’en soit, je n’aime déjà pas beaucoup : ça permet de faire dire beaucoup de choses à une chanson, simplement en changeant les images du lipdub, tout en donnant une impression d’authenticité que je trouve assez malhonnête. Là, dans le cas présent, par exemple, ce n’est qu’après recherches que j’ai appris que la chanson était effectivement un lipdub, et pas une composition originale6, et ça donne donc une valeur politique à une chanson qui, de base, n’en a pas. Je trouve la démarche un peu discutable, mais bon, j’en fais probablement trop, au fond on s’en fout.

Par contre du coup, sur un plan strictement technique, on est loin d’être parmi ce que j’ai entendu de pire : la chanson bénéficie d’une interprétation et d’un mixage professionnels, et quoi qu’on pense de la composition en elle même, on ne peut clairement pas l’accuser d’amateurisme. Soyons honnêtes, quand on ressort de Xavier Sainty, c’est déjà beaucoup. Pour la chanson en elle même, je laisse chacun juge. On reviendra sur le contexte plus tard.

Le clip commence par une citation, qui s’affiche en mode vieux panneau de gare, avec en fond des bruits de conversation sur un quai : « Le pire risque, c’est celui de ne pas en prendre. » Alors je m’interroge : obscure citation de Confucius ? Conseil de Lao Tseu ? Pensée de Pascal ? Axiome de Machiavel ?

Déclaration de Nicolas Sarkosy.

Je ressens comme une vague déception. Mais on va dire qu’ils ont évité le pire, « casse toi pauvre con » en début de vidéo, ça aurait eu encore moins de panache. D’ailleurs on peut dire que les jeunes UMP ont bien suivi le conseil, et ont pris des risques. En voyant ça, Nicolas a du se dire qu’il aurait du prolonger son explication par un « …Mais quand même, au bout d’un moment, faut savoir s’arrêter ». Après on parle de Sarkosy, le mec qui prend des risques inouïs, comme renommer l’UMP « Les républicains »…Un vent de folie souffle forcément sur la jeunesse de droite, avec des gens comme ça comme modèles.

Ils ont du prendre au moins...Oh, je sais pas, cinq bonnes minutes pour trouver le logo.

Ils ont du prendre au moins…Oh, je sais pas, cinq bonnes minutes pour trouver le logo.

Puis, tandis que la musique commence, nous voyons un smartphone sur lequel un SMS s’affiche : « tu nous rejoins ? ». D’ailleurs au début j’ai cru que la date du SMS, 26 octobre 2009, était symbolique de quelque chose, donc j’ai cherché ce qui s’était passé ce jour là. En vrac : l’organisme américain responsable des noms de domaine a autorisé l’utilisation des caractères chinois, arabes et compagnie dans les adresses web, un enfant a disparu en Belgique, Amy Winehouse et Blake Fielder-Civil se sont remariés sur facebook, il y a eu de la fumée à la station Réaumur-Sebastopol, Francis Evrard demandait à être castré pour ne plus aller taquiner d’enfants, faisant dire à Michèle Alliot-Marie que « c’est une question éthique qui ne relève pas d’un seul ministre », un proche de Patrick Sebastien a été viré du club de rudby de Brive, un voleur à la tire a été appréhendé dans le métro parisien…Bon ben tant pis pour le symbole.

Bref, ensuite, split screen à la 24h chrono, des gens montent dans un train, on aide un mec en fauteuil roulant, etc, etc, tandis que l’intro de la musique s’éternise. A 0’30, deux jeunes gens au jeu…Alternatif ont l’échange suivant :

LE GARCON : Pff…franchement, c’est pas le genre de l’UMP quoi…
LA FILLE : Mais pas du tout !! Regarde…Tu vas voir !!!7

Vous, je sais pas, mais moi, j’ai rien compris. De quoi est ce qu’ils parlent ? Qu’est ce qui n’est pas le genre de l’UMP ? Pourquoi la fille répond-t-elle « Mais pas du tout » à la négation du garçon, ce qui, en termes grammaticaux, revient à valider ce qu’il vient de dire, et non à s’y opposer, comme c’était probablement censé le faire ?8 Bref, c’est un dialogue parfaitement hors contexte, censé servir à introduire la chanson à venir, mais qui échoue complètement. Après sa réplique, donc, la fille montre la porte du train, par laquelle entrent trois jeunes souriants, rejoints peu à peu par d’autres, qui étaient probablement cachés sous les sièges jusqu’à ce moment. Le split screen9 revient d’ailleurs, et nous montre d’autres jeunes (ou les mêmes, j’ai pas trop cherché à savoir) dans un parc.

Bon en gros, toute la suite du clip est sur le même modèle : un plan séquence10 dans le train, et diverses séquences en pleine nature, devant la tour Eiffel, etc, etc…défilent. Il y a bien quelques moments de très mauvais goût, comme ce cœur très kitch qui apparaît au milieu du train au moment du vers « au cœur de toute l’humanité », mais globalement tout est pareil.

Et quelques vedettes viennent faire un cameo. Enfin vedettes : On voit Rama Yade, Patrick Devedjian, Rachida Dati, Eric Besson, Jean Pierre Raffarin, David Douillet, Laurent Wauquiez, Xavier Darkos, Frederic Lefebvre, Gilbert Montagné, Christine Lagarde, Stéphanie Fugain, Valérie Pécresse, Nadine Morano, Chantal Jouanno, Eric Woerth et Benjamin Lancar. Pour une partie d’entre eux, j’ai du faire une recherche pour retrouver qui c’était, et les autres ne font pas franchement partie de mes idoles. Tout ça dans la joie de vivre généralisée, probablement par ce qu’ils ont liquidé un kilo de cocaïne ensemble avant de venir.

Voila donc elle c'est Stéphanie Fugain. Répondez honnêtement : Vous l'aviez déjà vu ? Vous savez ce qu'elle fait ? Seriez vous capable de déterminer si elle a vraiment un lien avec Michel Fugain, et si oui lequel ? Vous avez quatre heures.

Voila donc elle c’est Stéphanie Fugain. Répondez honnêtement : Vous l’aviez déjà vu ? Vous savez ce qu’elle fait ? Seriez vous capable de déterminer si elle a vraiment un lien avec Michel Fugain, et si oui lequel ? Vous avez quatre heures.

Après encore ça, ça ne me gène pas : faire venir de prétendues célébrités dans son clip et faire preuve d’un bonheur exagéré, au fond, ça fait partie du jeu fédérateur. J’irai même jusqu’à dire que l’image du train n’est pas bête, certes ce n’est pas original mais bon, le message est bien là : on avance, on est modernes, on va vers l’avenir. Plus même : on avance au sein même du train qui avance, on cherche à aller toujours plus vite. La dessus, je veux bien admettre que le clip fait ce qu’il voulait faire. J’ajouterai que je pense qu’il y a une part d’humour dans tout ça, et une certaine auto-dérision qui n’est pas pour me déplaire (principalement lorsque l’on voit Gilbert Montagné conduire une voiture), bref à première vue il y a tout de même plusieurs choses qui pourraient rendre ce clip sympathique11.

Non, mon gros problème avec ce lipdub c’est la vision du jeunisme qu’il nous donne. Déjà dans le choix de la chanson : « tous ceux qui veulent changer le monde, venez marcher venez chanter » ? Franchement, il n’y a rien de plus attirant pour un jeune, à leurs yeux, que de leur proposer d’aller chanter ?

Ah non ! C’est un peu court, jeunes hommes !
On pouvait dire…Oh ! Dieu !…Bien des choses en somme…
En variant le ton, – par exemple, tenez :
Démocratique : « tous ceux qui veulent voter
Utile : un seul geste, votez pour l’UMP ! »
Publicitaire : « les jeunes, si vous venez
On vous offre un scooter et une pute en sus. »
Agressif « Tous ces cons, ils l’auront dans l’anus
Quand on aura gagné, alors viens avec nous »
Amoureux : « je t’aime, viens voir par là mon chou
A l’UMP tu connaîtras tous les plaisirs »
Terre à terre « et enfin, il faut bien se le dire
Tous les autres partis sont comme nous au fond
Alors te fait pas chier, vote au pif et c’est bon. »
Voilà ce qu’à peu près, mes chers, vous m’auriez dit
Si vous aviez un peu de lettres et d’esprit12.

Donc voilà, les jeunes sont réduits à des imbéciles heureux qui chantent et dansent13, mais à peu près tout dans le clip pue le jeunisme forcé. Le portable dernier cri, la réalisation, le « jeunesses populaires yallah14 » sur le plateau de scrabble à 2’30, le concept même de lipdub au fond15…Et le choix de la chanson, qui n’est pas seulement dépourvue de fond politique mais aussi de fond tout court. C’est un appel à la fraternité très bête, avec une métaphore filée écologique elle aussi peu subtile16. Des fois, c’est même franchement ridicule (« Vivre d’amour et mourir d’espérance ») ou tout simplement hors propos (« j’entends la révolte qui gronde au cœur de toute l’humanité » : mais quelle révolte, bon sang ?). C’est tellement vide que je n’ai même pas grand chose à en dire. D’ailleurs, le fait que ça ait été utilisé à la star ac est bien une preuve de la vacuité de la chose, non ?

Mais au fond, je critique ça dans un clip qui s’adresse à un public jeune, mais c’est assez symbolique d’une tendance générale de la politique. On se rappellera des musiques hollywoodiennes des meetings de Sarkosy en 2007 et 2012, de la chanson de Ségolène Royal en 2007, et de manière plus globale encore de toutes les campagnes politiques, qui sacrifient de plus en plus le fond au spectacle. On a même eu, à une élection en pleine période polémique Dieudonné, des candidats FN qui parlaient de « glisser une quenelle dans l’urne » sur leur affiche, semblant penser que cela suffisait à transmettre tout leur message. Je prend l’exemple du FN par ce que c’est le premier qui me vient en tête, mais ils sont tout sauf un exemple unique dans cette nouvelle mouvance17. Ce n’est ni aux chansons, ni aux tracts de faire passer tout un message, je le redis : mais ils devraient tout de même en faire passer un, même basique, et qu’on puisse approfondir sans peine en cherchant un peu.

C’est bien gentil de marcher, de chanter et de danser.

Mais maintenant, il serait temps de penser.

J'ai vu cette affiche pour la première fois sur le chemin de mes exams de fac. A 7h du matin, c'est un peu dur à encaisser.

J’ai vu cette affiche pour la première fois sur le chemin de mes exams de fac. A 7h du matin, c’est un peu dur à encaisser. D’ailleurs, je suis le seul à trouver que celui de droite ressemble un peu à Dudley Dursley ?

  1. Soit dit en passant, quitte à passer pour un cinéphile intello : j’adore Arnaud Desplechin, et je vous le conseille grandement.
  2.  Moi compris, c’est vous dire.
  3.  Qui, à l’époque, s’appelait encore l’UMP, il n’y a donc pas d’erreur.
  4.  Digression sur Plamondon : il fait définitivement parti de ces artistes dont je ne sais pas quoi penser. Par ce qu’il est à la fois derrière les textes de Starmania et La légende de Jimmy, or dans un cas comme dans l’autre il serait absurde de dire que la qualité vient seulement des excellentes musiques de Berger : par contre, à coté de ça, il a participé à Cindy, Notre Dame de Paris, il a écrit des textes pour Céline Dion…Une tentative d’équilibre du karma en alternant bien et mal ?
  5.  Et en plus, de la star ac québécoise…
  6.  Et, pour le dire avant que quelqu’un d’autre ne fasse la remarque : je n’ai aucune culture, hahaha. Et surtout, je ne sais pas lire, par ce que c’est indiqué dans le titre de la vidéo du compte youtube jeunesump…
  7.  Désolé d’insister dessus, mais franchement, dans toute les jeunesses UMP, il y avait pas deux personnes qui savaient jouer ? Même TF1 refuserait de les caster, là ! Et pour ce qui est des points d’exclamation un peu too much, ce n’est pas de ma responsabilité, ils sont dans les sous titres de la vidéo.
  8.  Ben oui, quand on veut nier une négation, faut faire une affirmation. Par exemple :
    « Ce clip n’a pas été fait par des idiots.
    Mais si ! Même qu’ils votent UMP ! », ça marche.
  9. Technique qui, cinématographiquement, a beaucoup été utilisée par De Palma, par exemple. Mais je ne crois pas que ce soit lui qui ait réalisé ce clip par contre.
  10.  Enfin c’est ce qu’ils disent dans le descriptif de la vidéo, mais comme la scène du train est à plusieurs reprises masquée par le passage d’autres écrans, ça pourrait très bien être faux, et en tous cas l’effet que peut avoir un plan séquence se trouve totalement annulé par cette mécanique.
  11.  Mais pas bon pour autant, faut pas pousser.
  12.  Toute ressemblance avec un classique du théâtre français est, bien sûr, involontaire.
  13.  Enfin, agitent les bras, mais si ça se trouve ils sont en train de chasser les mouches.
  14.  Yallah est un terme arabe signifiant « Allons y », et qui visiblement est entré dans le langage jeune…Enfin je dis ça, j’ai du regarder sur internet pour comprendre, et le deuxième résultat google c’était un lien vers les dernières minutes du dernier JT de Laurence Ferrari à TF1, Yallah étant le dernier mot qu’elle a prononcé. Donc langage jeune, mais avec mesure quand même.
  15.  J’ai le sentiment que le lipdub, c’est le truc par excellence des boîtes qui essaient de se faire passer pour jeunes alors qu’elles ne le sont pas du tout, que ce soit Groupama Loire-Breutagne sur Oui je l’adore de Pauline Ester (merci Shazam) ou dans une moindre mesure celui de maxihome sur Gimme gimme gimme de Abba, même si eux ont au moins changé les paroles (et du coup ont réenregistré les voix avec des gens qui chantent faux. On peut pas tout avoir.)
  16.  La chanson date de 1976, je le rappelle. A l’époque la nature c’était assez à la mode, et ça l’était redevenu en 2010
  17.  En parlant du FN, je suis le seul à avoir hâte de connaître le parti (ou l’association, c’est encore flou) que va créer Jean-Marie ? Oui ? Ah, bon, tant pis.

Bonne nouvelle : Nicolas Sarkozy arrête la politique !

Si, si, je vous jure, il se lance dans le spectacle. D’ailleurs il vient de monter sa troupe. « Les Républicains » ça s’appelle. Sans doute qu’ils prévoient de monter des spectacles historiques sur la Révolution Française, l’Empire, la Commune, et toutes ces joyeusetés. Je ne sais pas, le nom est joli mais avec les têtes de cons qu’ils se trimballent, j’ai quand même pas super envie d’aller au spectacle.

Ça m'a l'air très surjoué tout ça.

Ça m’a l’air très surjoué tout ça.

Actors Studio Motherfuckers !

Actors Studio Motherfuckers !

Apparemment, ils présenteront aussi du boulevard.

Apparemment, ils présenteront aussi du boulevard.

Pour le moment, le seul spectacle qui tourne est le One Man de Sarko dans lequel il raconte ses déboires avec son ami imaginaire, appelé Moige et qui n’a visiblement pas de colonne vertébrale. Me demandez pas, je n’en sais pas plus.

Admettez que cette bande annonce n’est quand même pas bien claire.  Puis soyons honnêtes, c’est surtout extrêmement mauvais. Je ne pense pas que le théâtre soit une bonne reconversion pour Nicolas Sarkozy. Il vaudrait mieux qu’il reprenne la politique, y’en a une super à la mode en ce moment, ça s’appelle « la politique de la chaise vide ».